Quelques jours encore pour profiter du Festival Janela Internacional de cinéma

Alors que le festival enregistre des records de fréquentation, avec 6750 spectateurs lors du week end d’ouverture, il reste encore quelques jours pour profiter de la programmation.

Dans le cadre de la rétrospective Post Nouvelle Vague, plusieurs films sont à l’affiche cette semaine, « India Song » de Marguerite Duras (le 29/10 à 16h50, cinéma da Fundação), « La maman et la putain » de Jean Eustache (le 1/11 à 16h, cinéma da Fundação), « J’entends plus la guitare » de Philippe Garrel (le 2/11 à 19h, cinéma da Fundação).

Le réalisateur Jacques Doillon est l’invité du festival. Il a construit une des œuvres les plus personnelles du cinéma français. Remarqué à ses débuts par François Truffaut pour son long métrage « Les Doigts dans la tête » qui insuffle un ton original dans le cinéma français, il poursuit dans les années 1970 et 1980 une œuvre à une cadence soutenue. Il a réalisé à ce jour 42 films, s’intéressant particulièrement au désordre des sentiments et des passions amoureuses. Jacques Doillon s’est révélé par ailleurs un peintre fin et subtil de l’enfance et de l’adolescence.
Il présentera son dernier film « Mes séances de lutte » (2013) samedi 1er novembre à 15h30 au cinéma São Luiz, ainsi que deux autres films « La vie de famille » (1985) le 1er novembre à 18h au cinéma São Luiz et « Les doigts dans la tête » (1974) le 31 octobre à 19h20 au cinéma da Fundação.

Programmation complète du festival :

JPEG

publié le 06/04/2016

haut de la page