L’Université fédérale du Pernambouc (UFPE) amphitryon de la célébration des 40 ans de l’accord universitaire CAPES-COFECUB du 19 au 21 mai 2019 à Recife [pt_br]

Les 40 ans de l’accord universitaire CAPES-COFECUB ont été célébrés du 19 au 21 mai 2019 au « Mar Hotel Conventions » de Recife. L’objectif de la rencontre était de discuter des anciens et futurs projets du partenariat.

JPEG - 43.9 ko
Intervenants lors des 40 ans de CAPES-COFECUB : Professeur Anísio Brasileiro, Professeur Anderson Ribeiro Correia, Professeur Bernard Dreyfus, Professeur Frédéric Dardel, M. Michel Miraillet, Professeur Silvio Romero Marques. Ascom2 - UFPE

Les 40 ans de l’accord universitaire CAPES-COFECUB ont été célébrés du 19 au 21 mai 2019 au « Mar Hotel Conventions » de Recife. L’objectif de la rencontre était de discuter des anciens et futurs projets du partenariat.

Le CAPES-COFECUB, programme de recherche scientifique bilatéral, fondé sur l’excellence scientifique de projets de recherche et sur la formation de doctorants, a notamment permis depuis son lancement, en 1979, la formation de 3 000 docteurs. L’initiative est financée du côté français par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) ainsi que par le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), et piloté par le Comité français d’évaluation de la Coopération universitaire et scientifique avec le Brésil (COFECUB). Pour la Partie brésilienne, le financement et l’administration du programme sont assurés par la CAPES (Coordination pour le perfectionnement du personnel de l’enseignement supérieur, agence qui dépend du Ministère de l’Education). Le programme compte aujourd’hui 83 projets en cours, dont 31 sélectionnés en 2019.

La cérémonie d’ouverture de la célébration des 40 ans du CAPES-COFECUB a réuni plusieurs personnalités dont M. Romain Louvet, Consul Général de France pour le Nordeste à Recife, ainsi qu’un représentant du MESRI et qu’une responsable du MEAE.

Les intervenants -le Professeur Anísio Brasileiro, recteur de l’UFPE, le Professeur Anderson Ribeiro Correia, président de la CAPES, Michel Miraillet, Ambassadeur de France au Brésil, le Professeur Bernard Dreyfus, président du COFECUB, le Professeur Frédéric Dardel, représentant de la Conférence des Présidents d’Université françaises (CPU), le Professeur Silvio Romero Marques, ancien vice-recteur de l’UFPE en charge de la coopération avec la France dans le domaine de la santé- ont tenu à souligner devant un auditoire composé des coordinateurs et chercheurs de projets CAPES-COFECUB français et brésiliens et des autorités administratives et de tutelle du programme, l’exceptionnelle longévité de leur coopération.

Celle-ci a notamment permis depuis sa création la réalisation de 900 projets. L’Ambassadeur de France a ainsi salué l’évolution du CAPES-COFECUB, qui a été capable de « jouer son rôle initial et de se transformer  ». La plupart des intervenants et participants à la rencontre ont exprimé leurs inquiétudes concernant les coupes budgétaires pour les universités et la suppression de l’enseignement des Sciences Humaines et Sociales envisagée par le gouvernement fédéral brésilien. « Tout pays a besoin de l’éducation dispensée par les universités pour développer des projets autonomes […] lutter contre les inégalités et promouvoir la diversité », a ainsi déclaré le Professeur Anísio Brasileiro, en évoquant les « défis auxquels les universités du Brésil doivent faire face aujourd’hui, notamment concernant les coupes budgétaires  ».

Les prises de parole se sont conclues par un hommage au Recteur Michel Guillon (fondateur et premier président du COFECUB, décédé en 2018), rendu par le Professeur et ancien président du COFECUB, Pierre Jaisson.

publié le 24/05/2019

haut de la page