Festival MIMO 2012

JPEG

Pour sa neuvième édition, MIMO 2012 offre une programmation qui confirme sa montée en puissance et s’affirme comme l’un des festivals majeurs de musique instrumentale au Brésil.

Les concerts se dérouleront du 5 au 9 septembre à Olinda, Recife et João Pessoa, accompagnés par un volet cinéma très dense et un volet éducatif (master-classes, workshops) de grande qualité, sur lequel repose déjà l’image de marque du festival.

Cette année encore une place d’honneur sera accordée au jazz (duo Assad, Chucho Valdés…) et deux grands artistes français se produiront à Olinda et João Pessoa. RICHARD BONA et SYLVAIN LUC assureront en effet l’ouverture du festival à Olinda (Igreja da Sé) le 5 septembre et donneront un concert le 6 à João Pessoa (Teatro Santa Rosa).

Cette participation exceptionnelle se réalise dans le cadre des passerelles établies entre les organisateurs de MIMO et du festival français JAZZ IN MARCIAC, et avec le soutien du Service Culturel du Consulat de France pour le Nordeste et le bureau export musique de l’Ambassade de France au Brésil.

Programmation complète

Richard Bona
D’origine camerounaise, Richard Bona, compositeur et interprète, compte sept albums à son actif dont le dernier est sorti en 2010 « The Ten Shades Of Blues ». Musicien confirmé sur la scène internationale, les critiquent saluent l’harmonie créée par l’artiste à partir de rythmes et styles musicaux multiples. Dès les années 1990, la réputation de Richard Bona n’est plus à faire et les rencontres se succèdent. Il a enregistré avec Pat Metheny, Joe Zawinul, Didier Lockwood, Harry Belafonte, Quincy Jones, entre autres. Le prochain album de Richard Bona, « Bonafied », est programmé pour février 2013.

Sylvain Luc
Virtuose, Sylvain Luc découvre la guitare à 4 ans. Il intègre le trio de Richard Galliano en 1988. Il a par la suite travaillé avec une multitude d’artistes, comme Wynton Marsalis, Steve Gadd, Michel Legrand, Stéphane Belmondo, Didier Lockwood, entre autres. Son premier album « Piaia », sorti en 1993, marque le début d’une carrière prometteuse. En compagnie d’André Ceccarelli et de Jean-Marc Jafet, ils fondent le célèbre Trio Sud. Le groupe obtient la « victoire de la musique jazz » grâce à l’album « Sylvain Luc Trio Sud ».

JPEG

publié le 28/03/2014

haut de la page